Dossiers

Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale

Le 17 Septembre 2009 Madame Bachelot-Naquin, alors ministre de la santé et des sports, vient de nommer Monique Rothan-Tondeur, infirmière titulaire d'un doctorat en santé publique ayant une habilitation à dirigier des recherches, à la tête du premier comité de sélection du programme de recherche en soins infirmier (PHRI). Ce programme est exclusivement destiné aux professionnels autorisés à exercer la profession d'infirmier. Il a pour objectif de fournir aux équipes hospitalières et aux décideurs des connaissances contribuant à l’amélioration des soins infirmiers dans les établissements de santé et permettant également d’appréhender l’impact des changements ainsi que promouvoir la recherche infirmière dans les établissements de santé.

La circulaire du 28 septembre 2009 précise les champs d'application du PHRI :

  • L'effort de recherche doit se faire dans toutes les dimensions des soins y compris au domicile du patient. La notion de «soins» doit être comprise dans une acception large et dépassant les seuls soins à visée curatives pour intégrer également la prévention primaire et secondaire, ainsi que les soins à visée palliative. 
  • Les projets doivent être menés en interdisciplinarité et concerne aussi les aspects de besoins de santé, d’organisation et de management au sein des établissements ou d’évaluation du système de santé.
  • Le contenu des projets de recherche peut amener à valider de nouvelles méthodes de soins infirmiers avec une vision globale de la prise en charge des patients et les projets portant sur la complémentarité et la subsidiarité entre lieux de prise en charge sont également concernés. Il en est de même pour les "coopérations entre professionnelles" définit par l'article 51 de la loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (dit HPST).
  • Le contenu des projets doit être relatif au rôle propre de l'infirmier dans :
    • la qualité et la sécurité des soins,
    • la dépendance des personnes et le maintien à domicile,
    • les soins palliatifs,
    • la maladie d'Alzheimer,
    • la prévention et le dépistage de la maltraitance,
    • l'information du patient et de son entourage.

En 2010 il y aura 16 projets retenus pour une enveloppe d'un million d'euros.

Dès 2010 le gouvernement annonce le Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale (PHRIP) pour 2011. Il s’agit d’un programme de recherche qui prolonge le programme hospitalier de recherche infirmière mis en place en 2010 en l’étendant aux autres « auxiliaires médicaux » tels que définis au Livre III : titres I , II, III, IV, V,VI et VII du Code de la Santé Publique).

L'extension à l'ensemble des professionnels paramédicaux ne change pas les objectifs mais s'accompagne d'une modification de la circulaire étendant les champs d'interventions et donnant une place et une liberté plus importante aux professionnels :

  • ouverture de la recherche aux formation initiale et continue à condition qu'elle ait pour objet l'amélioration des connaissances professionnelles, mais aussi l'amélioration des soins et des pratiques professionnelles.
  • le "chef de projet principal" du PHRIP doit être un auxiliaire médical, il pourra être assisté d'un chef de projet associé qui n'est pas nécessairement un auxiliaire médical.
  • Il n'est plus spécifié le contenu des projets souhaité.

La sélection des dossiers se fait séparément entre deux collèges :

  • Le Programme Hospitalier de Recherche Infirmière (PHRI)
  • Le Programme Hospitalier de Recherche des Autres professions Paramédicales (PHRAP) 

En 2012 la DGOS lance, pour la première fois, via une circulaire unique, la campagne des appels à projets 2012 en matière de recherche clinique, d’innovation médicale, de performance du système de soins, de recherche infirmière et paramédicale.

Cette mise en place est un pas important dans la reconnaissance de la place des auxiliaires médicaux dans l'accès à la recherche.

Dès 2013, la volontée du gouvernement a été de cibler les appels à projets sur les soins primaires, le vieillissement et la sécurité des patients mais les porteurs de projets devaient être salarié des établissements de santé.

En 2014, suite à la conférence nationale de santé, l'effort est mis sur une seule cible : les soins primaires. C'est à dire qu'à dossier équivalent ce sera le projet qui traitera des soins primaires qui sera choisis mais il n'exclue pas d'autres thématiques. Pour répondre à cet objectif le PHRIP n'est plus exclusivement hospitalier, les projets doivent toujours être portée par un praticien mais ils peuvent dorénavant être coportée par des maisons et des centres de santé.

En 2015 le PHRIP continue à s'ouvrir vers les soins de proximité en donnant la possibilité aux professionnels libéraux d'être porteur d'un PHRIP sous réverse de conventionner avec un établissement de santé, un GCS, une maison de santé ou un centre de santé coordonnateur pour la gestion des fonds qui seraient alloués au projet et du respect des règles relatives à la promotion des recherches cliniques et à la gestion des fonds.

En Juin 2015 la DGOS a publié un bilan de 5 ans du PHRIP. Montrant une budget en augmentation tous les ans pour atteindre un total de 10 Millions d'autorisations d'engagement pour 104 projets. Les projets de recherchent concernent à 89% les soins dont 52% sur leur qualité.

Les kinésithérapeutes représentent une moyenne de 20% de porteur de projet contre 50% pour les infirmiers. Les projets sont portés à 93% par les professionnels de proximité et à 7% par l'équipe encadrante.
 

En 2011 21 projets ont été retenu pour une subvention accordée sous condition de suivi de 1,2 million d'euros, 7 projets projets intéressent la rééducation :

  • Efficacité du toucher relationnel dans la prise en charge des patients douloureux chroniques en hôpital gériatrique (APHP)
  • Usage forcé du membre inférieur parétique par entrainement moteur chez des patients hémiplégiques chroniques (APHP)
  • Evaluation de l’impact de la technique de kinésithérapie d’Augmentation du Flux Inspiratoire sur le sevrage de la ventilation non invasive chez le nouveau-né prématuré après extubation : Etude Pilote (APHP)
  • Etat de la recherche clinique et de la formation à la recherche des paramédicaux des instituts de formation en audioprothèse, ergothérapie, massokinésithérapie, orthophonie, orthoptie et psychomotricité (HCL)
  • Evaluation des effets de la rééducation par la Wii sur la cinématique du membre supérieur hémiparétique (APHP)
  • Intérêt de l’insufflateur-exsufflateur mécanique dans la prévention de l’insuffisance respiratoire aiguë en post-extubation des patients porteurs d’une neuromyopathie de réanimation (NEUROMIE) (CHU Bordeaux)
  • Le stepper-test de six minutes : marqueurs de l’évolution de la tolérance à l’effort au cours de programme de réhabilitation respiratoire chez les patient BPCO (CH du Pays de Morlaix),

En 2012 19 projets ont été retenu pour une subvention accordée sous condition de suivi de 1,2 million d'euros, 5 projets projets intéressent la rééducation :

  • Impact d’une technique de massage durant la première semaine d’hospitalisation sur la récupération de la mobilité du genou suite à la pose d’une prothèse totale de genou (CHU de Limoges)
  • Impact du drainage lymphatique manuel sur l'oedème post-opératoire de la face et du cou après chirurgie orthognathique : Essai randomisé (CHU de Tours)
  • Efficacité de la kinésithérapie avec sophrologie Caycédienne dans l'asthme de l'enfant : étude randomisée contrôlée (CHU Montpellier)
  • Evaluation d’un programme de mobilisation rachidienne dans le traitement du Canal Lombaire Etroit acquis central après infiltration épidurale : Etude comparative randomisée versus rééducation en cyphose (CHU Hôpitaux de Bordeaux)
  • Peut-on améliorer la marche de l’amputé fémoral en guidant la correction prothétique par l'analyse des pressions dans l’emboîture ? (CHU de Grenoble)

En 2013 20 projets ont été retenu pour une subvention accordée sous condition de suivi de 2 Millions d'euros, 4 projets projets intéressent la rééducation :

  • Place de l’analyse cinématique de la compensation du tronc lors des mouvements de préhension dans la prise en charge des patients hémiplégiques post Accident Vasculaire Cérébral (CHU de Montpellier)
  • Utilisation de l’effet PEP en complément d’une kinésithérapie respiratoire manuelle en postopératoire de chirurgie cardiaque (CHU de Nantes)
  • Corrélations entre le déplacement du centre de masse des hémiplégiques lors d’une épreuve dynamique et un score fonctionnel d’équilibre : le Timed up and Go test (CHU de Rennes)
  • Intérêt d’une réhabilitation virtuelle dans le cadre de la récupération des paralysies faciales périphériques (APHP).

En 2014 28 projets ont été retenu pour un subvention accordée sous condition de suivi de 4,4 millions d'euros, 9 projets intéressent la rééducation :

  • Mobilisation précoce en réanimation : intérêt de la cyclo-ergométrie chez les patients au décours du choc septique (CHU Rouen)
  • Les effets de l’entrainement des muscles inspirateurs (EMI) sur la dyspnée chez des patients atteints de BPCO en réhabilitation respiratoire : essai randomisé (CHU Brest)
  • Validation et normalisation d'une Batterie d'Evaluation Simplifiée de diagnostic des Troubles Aphasiques adaptée aux patients en phase aiguë d'AVC (CHU Limoges)
  • Comment agir sur la restriction de mobilité liée à la phobie de la chute chez la personne âgée avec un programme associant Thérapie Cognitive Comportementale (AP-HP)
  • Effet de l’électrostimulation neuromusculaire versus entraînement sur cycloergomètre lors d’un programme de réhabilitation respiratoire (CHU Brest)
  • Etude de l’impact d’une prise en charge ostéopathique, thérapie complémentaire au traitement habituel sur la douleur des patientes opérées d’un cancer du sein. (Hospices Civils de Lyon)
  • Impact de la mobilisation précoce sur la durée de ventilation mécanique des patients de réanimation - Etude multicentrique randomisée (CHU d'Angers)
  • Impact de l'expiration forcée en décubitus homolatéral sur la durée du drainage pleural après chirurgie pulmonaire chez l'enfant : essai randomisé (CHRU de Tours)
  • Améliorer la qualité de vie des patients cancéreux grâce à un parcours de soins péri opératoire et coordonné sur le plan nutritionnel et musculaire (CHU Strasbourg)

En 2015 22 projets ont été retenu pour une subvention accordée sous cinditions de suivi pour 3,7 millions, 10 projets intéressent la rééducation :

  • Mesure des propriétés psychométriques de trois outils d'évaluation de la douleur chez le patient neurolésé intubé de réanimation (CHU Montpellier)
  • Plate-forme motorisée et autonomie chez la personne âgée fragile et pré-fragile (CHU Toulouse)
  • Valeur prédictive de la force de préhension de la main dominante dans le sevrage de la ventilation mécanique : étude multicentrique prospective (AP-HP)
  • Efficacité et tolérance d'un programme d'apprentissage d'exercices d'auto-rééducation par Thérapie-miroir dans le Syndrome Douloureux Régional Complexe du membre supérieur : une étude ouverte randomisée multicentrique (CHU Saint Etienne)
  • Intérêt de l'hypnose sur la qualité de vie des patients atteints de neuropathies périphériques chroniques chimio-induites (CHU Strasbourg)
  • Validation d'une nouvelle échelle de latéropulsion après AVC (SCAle for LAteropulsion) (CHU Grenoble)
  • Comparaison de l’impact de 3 programmes de renforcement des muscles inspiratoires sur leur gain de force musculaire, chez des patients intubés/ventilés en réanimation en situation de sevrage ventilatoire difficile: étude multicentrique randomisée contrôlée (CHU Bordeaux)
  • Impact d’un coaching téléphonique sur la performance physique, dans un programme d’exercices d’entretien physique chez des patients âgés chuteurs vivant à domicile (CHU Nantes)
  • Relations entre le niveau de récupération du membre supérieur parétique en sortie de réadaptation fonctionnelle et son niveau d’utilisation dans les habitudes de vie à trois et six mois (CHU Bordeaux)
  • Efficacité du contrôle postural chez l'homme, incontinent urinaire, post prostatectomie (CHU Rouen)

Téléchargez l'énsemble des circulaires ici
téléchargez l'ensemble des dossier reçu ici