Accueil » JNKS » JNKS 2013 - SAINT MAURICE » DPC et Kinésithérapie

DPC (Développement Professionnel Continu) et Kinésithérapie

JNKS 2013 / Jean-Luc Gérardi

IRFSS Croix-Rouge Limoges

 

Le dispositif :

  • Fait suite à la loi HPST (Art 59)
  • Obligation annuelle pour tous professionnels de santé
  • Démarche active des professionnels tout au long de leur exercice
  • Un programme annuel ou pluriannuel (formation tout au long de la vie)
  • Meilleure visibilité : gestion par un organisme unique 

Objectifs affichés : 

  • Amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.
  • Offre de formation adaptée : aux plans de santé publique et aux modes d’exercice
  • Promotion des coopérations interprofessionnelles
  • Décloisonnement des modes d’exercice (villes–hôpital)
  • Maîtrise médicalisée des dépenses de santé.

Opportunités : 

  • Démarche active du professionnel au cours de son exercice.
  • Evaluation des pratiques professionnelles.
  • Renforcement et/ou développement de compétences en cours d’exercice.
  • Mise en valeur des différents modes d’exercice. 

Les partenaires : 

  • OGDPC : Gestion, coordination, rapport d'activité et contrôles organismes
  • Ministère : cadre réglementaire, financement et OGDPC
  • UNCAM : financement et OGDPC
  • HAS : méthodes et modalités
  • ARS : orientations régionales et contrôles
  • OPCA : contrats avec OGDPC, financement et rapport annuel d'exécution
  • Commissions scientifiques : évalutation des organismes, avis, orientations
  • Ordres : contrôle de l'obligation des PS libéraux
  • Employeurs : contrôle PS des salariés

OGDPC : 

OGDPC-JNKS

 

Commissions scientifiques :

DPC et commissions scientifiques

 

Parcours et rôles : 

DPC : Parcours et Rôles

 

Méthodes (ARS) : 

  • Pédagogie de groupe ou individuelle (e-learning)
  • Analyse de pratiques
  • Approche intégrée à l'exercice (coordonné, protocolé, pluriprofessionnel)
  • Dispositif spécifiques (accréditatio, Education thérapeutique...)
  • Enseignement et recherche (recherche clinique, publication scientifique...)
  • Simulation
Les orientations nationales 2013 : 
  • Contribuer à l’amélioration de la prise en charge des patients.
  • Contribuer à l’amélioration de la relation entre PS et patients.
  • Contribuer à l’implication des pro. ds la qualité, sécurité des soins, gestion risques.
  • Contribuer à l’amélioration des relations PS et travail en équipe pluriprofessionnelle.
  • Contribuer à l’amélioration de la santé environnementale.
  • Contribuer à la formation professionnelle :
  • Adaptation et développement des compétences, VAE, promotion professionnelle...
En résumé, un programme DPC doit être : 
 
  • Conforme aux orientations nationales et régionales
  • Conforme aux méthodes et modalités validées par la HAS
  • Mis en oeuvre par un Organisme de DPC enregistré et validé par l'OGDPC
 
Les enjeux :
  • Valorisation des spécificités de kinésithérapie salariée : représentation OGDPC et CSI.
  • Programme spécifique DPC pour secteur salarié: Sensibilisation des Organismes DPC

Les axes de réflexion :
  • Expertise et pratiques avancées : 
    • analyse clinique des situations complexes
    • diagnostic, orientation et conseil
  • Evaluation des pratiques professionnelles, formation et recherche :
    • Programme de recherche 
    • Master -­‐ doctorat
  • Santé publique: 
    • Fonction cadre
    • Coopération interprofessionnelle
    • Education santé
    • Réseaux 

Conclusion : 

Le DCP est un enjeu fort pour la profession. 

La particularité de l'exercice en secteur hospitalier ainsi que l'impérieuse nécessité de réinvestir ce mode d'exercice justifient la mise en place d'un dispositif DPC spécifique. 

 

Téléchargez le PDF "Le DPC et la Kinésithérapie" de Jean-Luc Gerardi
Sur le même thème, découvrez :

Et retrouvez toutes les interventions des JNKS de Novembre 2013 : ETP, Professionnalisation, Mobilité, Valorisation d'activité...