Dossiers

Fragile exception hospitalière française / Actu santé CNKS

Le système de santé français est unique. Coexistent une offre de soins où près de 40% des capacité de soins - et la moitié des interventions chirurgicales - s'effectuent dans le secteur privé...

Article du 15 octobre 2013

 

D'après l'article "Fragile exception hospitalière française" paru dans "Le Monde" du 8 octobre 2013.

 

Le système de santé français est unique. Coexistent une offre de soins où près de 40% des capacité de soins - et la moitié des interventions chirurgicales - s'effectuent dans le secteur privé.

Dans cet article du Monde, il est rappelé que les usagers de soins en France ont le possibilité de choisir leur praticien et les structures de santé, contrairement aux systèmes anglais ou américains.

Pour autant, l'assurance maladie qui finance le système de santé, voit la moitié de son budget absorbé par les secteurs hospitaliers public ou privé.

Dans un contexte économique contraint, les économies par réductions de remboursement ou les réfomes de tarification mettent en contrainte les établissements et les usagers. la mise en lace des ARS  a eu comme projet de facliter les cooperations entre public et privé dans les mêmes territoires de santé.

Pour Philippe Escande, la concurrence entre ces secteurs pourraient leur nuire. Réussir le pari de la médecine de demain c'est coopérer pour sauver l'exception française hospitalière, mais au prix d'un changement de cultures puisques les oppositions sont tenances.

Le CNKS entend, avec et par la participation des kinésithérapeutes salariés, promouvoir la mise en oeuvre de ces coopérations, tant pour rendre visible leur contributions successives auprès des patients en situation de handicap, que dans le renforcement des liens entre professionnels aux statuts, métiers et champs d'activité de la santé.

 

En savoir plus :