Accueil » JNKS » JNKS 2013 - SAINT MAURICE » Point sur la réingénierie du diplôme MK

Le point sur la réingénierie du diplôme MK

JNKS 2013 - Christophe Dinet

SNKS CFE-CGC Santé social

 

L’histoire de la réingénierie du diplôme MK a véritablement commencé fin 2007.

A cette date, le ministère de la santé a initié la réforme pour l’ensemble des professions paramédicales avec l’aide logistique d’un consultant et par une méthode basée sur la construction de référentiels :

  • Référentiel d’activités
  • Référentiel de compétences
  • Référentiel de formation

A partir de cette date, le groupe de travail essentiellement composé de représentants de l’administration et de la profession a produit le référentiel d’activités et le référentiel de compétences.

Toutefois, la profession avait opté pour ne pas valider ces 2 référentiels car elle souhaitait  mener la totalité de la démarche à son terme avant de valider l’ensemble.

La méthode dictée par le ministère était dans un premier temps de déterminer le contenu des études afin d’en déduire la durée dans un deuxième temps. Quelques années plus tard, et après environ 35 réunions du groupe de travail et une bonne avancée dans la construction du référentiel de formation, la poursuite du travail a été cependant entravée :

  • Premièrement, par la question non éludée du mode de recrutement des étudiants,
  • Deuxièmement, par la volonté du ministère de limiter le format des études (la durée).

Ainsi, le changement de méthode a été concrétisé lors d’une réunion organisée en juillet 2012 par le ministère, lequel a annoncé quelque temps plus tard la mise en place d’un groupe de pilotage assisté de 2 nouveaux groupes de travail, l’un portant sur le conventionnement des IFMK avec les universités, l’autre portant sur le référentiel de formation.

 

Quelles sont les raisons de l’arrêt des travaux ?

Essentiellement, la proposition du ministère (1+3) n’est pas crédible car il n’est pas vraisemblable que la première année (principalement la première année commune aux études de santé PACES) puisse être validée a posteriori à l’issue des 3 années suivantes de formation. De plus, le format proposé ne permet pas de répondre au référentiel des études issu des travaux de la réingénierie.

L’hypothèse du ministère était simplement de décharger les 3 années d’études actuelles par la PACES, alors qu’il est nécessaire de réorganiser complétement les études en considérant une première année de Formation – Orientation – Sélection suivie de 4 années professionalisantes intégrant un mémoire de recherche et un clinicat.

 

Téléchargez le PDF "Le point sur la réingénierie du diplôme MK" de Christophe Dinet 

Sur le même thème, découvrez :

 

Et retrouvez toutes les interventions des JNKS de Novembre 2013 : ETP, Professionnalisation, Mobilité, Valorisation d'activité...

 

               Diplômes