84

Une dialectique professionnelle : "autonomie-responsabilité"

Directeur IFCS, Grenoble (38)

La création d'un ordre professionnel est pour la masso-kinésithérapie l'aboutissement d'une longue démarche et vient concrétiser, au moment de fêter son soixantième anniversaire, un accès à une certaine notoriété : l'Etat, en déléguant une partie de ses pouvoirs en matière de justice, lui reconnaît des capacités à administrer et à contrôler son exercice.

« L'ordre des masseurs kinésithérapeutes veille au maintien des principes de moralité et de probité indispensables à l'exercice de la masso-kinésithérapie et à l'observation, par tous ses membres, des droits, devoirs et obligations professionnels, ainsi que des règles édictées par le code de déontologie... ».

L'objet de cette communication est de situer en quoi cette évolution juridique engage la profession à développer de nouvelles réflexions sociales et à fonder son exercice sur de nouvelles règles et pratiques professionnelles : au sein d'une société en mutation technologique rapide qui se « juridise » (augmentation du nombre des textes) et de relations qui se « judiciarisent » (augmentation des procédures), la profession aura la responsabilité de contribuer à mettre en place des règles et des moyens pour les faire respecter.